Arrêtons le massacre !

Une fois de plus, le nombre de victimes sur les routes françaises est en hausse : + 4, 3 % au mois d’avril. Ce triste bilan vient aggraver les mauvais chiffres de l’année 2014, de janvier et février 2015. Nous perdons peu à peu le bénéfice du sursaut national de 2002. La pression de la police et de la justice contre la délinquance routière n’est plus la même. La détermination des pouvoirs publics semble moins forte sous la présidence de François Hollande comme elle l’était déjà sous celle de Nicolas Sarkozy. Bien plus : les groupes de pression autour de la vitesse reprennent de la voix, remettent en question le respect du code de la route. Dans ce contexte, il est inévitable que les comportements sur la route se relâchent. Et l’insécurité routière redevient la première cause de morts des jeunes français.

Lors qu’on prend la peine des les examiner de près, les chiffres sont effrayants. Certains départements connaissent de véritables hécatombes dans leur jeunesse. La Corse, le Cantal, l’Indre, la Haute Loire, le Lot, la Lozère, la Nièvre, l’Orne, la Vendée ont des taux de mortalité routière, parmi les 18-24 ans, plus de trois fois supérieurs à la moyenne nationale. Sans parler des blessés qui resteront mutilés à vie ou condamnés au fauteuil roulant.

Pour arrêter ce massacre de milliers de jeunes gens qui endeuille les familles françaises, il faut un nouveau sursaut. La sécurité routière doit redevenir une grande cause nationale, sortir des petits jeux politiques ou des calculs électoralistes. On voit bien aujourd’hui que le gouvernement semble paralysé par les futures échéances électorales, qu’il craint que de nouvelles mesures répressives ne fâchent les conducteurs qui sont aussi des électeurs. On entend aussi le silence assourdissant de l’opposition sur la sécurité routière. L’UMP est trop contente de laisser le gouvernement gérer seul le problème en prenant le risque de devenir impopulaire. Et elle oublie que Jacques Chirac reste, dans la mémoire des Français, un grand président parce qu’il a su justement prendre ce risque ! Il n’y a rien à attendre du Front National qui a toujours pris le parti de défendre les « pauvres » conducteurs contre les « persécutions » des pouvoirs publics.

Il faut arrêter de cautionner ces discours démagogiques qui font du délinquant routier une victime de la répression ou un pigeon étranglé par les contraventions. Il faut cesser de donner un écho médiatique à ces groupes de pression auto-proclamés qui hurlent dès qu’on touche à la liberté d’écraser l’accélérateur. Il faut sortir de ces jeux de dupes qui font de la sécurité routière l’otage de petits calculs politiciens. Il faut retrouver en France un consensus pour sauver la vie de nos enfants.

C’est le sens de l’appel que j’ai lancé il y a quelques semaines. Il a déjà été signé par de nombreuses personnalités dont le grand chef Marc Veyrat, l’acteur François Berléand, l’écrivain Régis Jauffret, l’humoriste Anne Roumanoff ou le réalisateur Patrick Chesnais. Je les en remercie du fond du coeur et j’appelle toutes les personnes qui ont été un jour meurtries dans leur chair ou dans leur vie par les drames de la route à signer cet appel (www.change.org/p/france-appel-au-sursaut). J’attends maintenant la réaction des principaux responsables politiques. Préfèreront-ils caresser les automobilistes dans le sens du poil ou se soucier de la vie de nos enfants?

Share
Ce contenu a été publié dans Accidents de la route. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Arrêtons le massacre !

  1. Bodin dit :

    Bonjour madame,
    J’ai vu avec tristesse que très de personnes avaient signé votre pétition. Peut-être pourriez-vous la relancer puisque nous sommes en période électorale ?
    Merci pour votre combat.
    Cordialement
    Ollivier Bodin

  2. Belouettar dit :

    Bonsoir Maître Collard
    Je vous remercie pour votre aide concernant mon accident de la route le 20 octobre 2015 .
    Merci pour votre aide , gentillesse, compétence, franc parlé, pour votre soutien également !!
    Mon dossier est en cours mais grâce à vous, je ne baisse pas les bras !!
    À très bientôt j’espère !
    Cordialement
    Me Belouettar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Please enter the CAPTCHA text

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>