Assez de démagogie face à tant de vies massacrées

Avec 217 morts en France métropolitaine et 20 dans les départements d’outremer, le mois de février 2017 marque une nouvelle hausse de 5,9 % de la mortalité routière. Ce terrible bilan qui fait suite à trois années consécutives de hausse du nombre de victimes, devrait ramener un peu de raison et de décence dans le débat sur la sécurité routière. Comment peut-on encore manifester contre la limitation des vitesses à 80 km/h sur les routes secondaires alors que les cadavres s’empilent sur nos routes ? Comment peut –on encore nier que la vitesse sur ces petites départementales est particulièrement meurtrières quand toutes les études démontrent que c’est sur ces axes secondaires peu fréquentés que la vitesse cause le plus d’accidents graves ? Comment des responsables politiques peuvent- ils emboiter le pas à des associations de chauffards, parler de racket fiscal alors qu’il est urgent de sauver des vies ? Par pitié, assez de démagogie devant tant de vies massacrées. Après trois années d’immobilisme, il est plus que temps de réagir

Share
Ce contenu a été publié dans Accidents de la route. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Please enter the CAPTCHA text

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>