Français au volant, danger permanent

J’étrille assez suffisamment les assureurs sur ce blog pour ne pas hésiter à saluer leurs bonnes initiatives. C’est le cas d’AXA dont le département « Prévention » réalise chaque année un sondage sur le comportement des conducteurs français. Les résultats 2017 de ce baromètre, publiés aujourd’hui, sont consternants. 86 % des conducteurs reconnaissent qu’ils ne respectent pas les limitations de vitesse. La majorité des fous du volant sévissent en ville où ils cultivent allégrement le 65 km/h. Ou sur les routes secondaires, où l’on préfère le 120 km/h, largement au dessus de la limite maximale autorisée. Le pourcentage de conducteurs délinquants est en forte augmentation par rapport au dernier sondage. Ce qui ne surprendra personne au vu de l’augmentation du nombre de victimes sur les routes.
Mais le même baromètre nous apprend que les fanatiques du champignon cumulent les conduites à risques. C’est ainsi que 18 % des français profitent d’un excès de vitesse pour passer un coup de fil ou envoyer un SMS ! Et quand on leur demande les raison d’un tel comportement, ils expliquent benoitement que regarder un écran de portable en écrasant l’accélérateur leur donne un « sentiment de maîtrise », un « surcroit de vigilance ». Une euphorie que ne partagent pas les automobilistes ou les piétons qui ont le malheur de croiser leur route. Près de 83 % des Français ne se sentent pas en sécurité sur les routes secondaire. On comprend maintenant qu’ils ont parfaitement raison de craindre le pire.
Français au volant, danger permanent : tel est le triste constat du baromètre de notre folie nationale. Peut-on espérer que les constructeurs automobiles en tirent les leçons et cessent de vanter, à longueur de pubs, les performances de leurs voitures sans rappeler que conduire peut aussi tuer ou blesser gravement ? Peut-on encore espérer que ces chiffres effarants tirent nos candidats à la présidentielle de leur indifférence? J’écoute les discours, je lis les professions de foi et je ne vois pas un mot sur la sécurité routière. Ceux qui prétendent à l’Elysée peuvent-ils continuer à ignorer une délinquance ordinaire et quotidienne qui fait chaque année plus de 3.500 morts et 27.000 blessés graves ?

Share
Ce contenu a été publié dans Accidents de la route. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Please enter the CAPTCHA text

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>