La responsabilité du conducteur ne peut pas s’arrêter à la porte de l’entreprise

Faut-il obliger les entreprises à déclarer l’identité de leurs employés qui se trouvent au volant des véhicules de la société ? . Aujourd’hui, lorsqu’une voiture de société est flashé pour excès de vitesses par un radar, la contravention parvient au gérant de la société. Ce dernier peut soit révéler le nom de son salarié fautif, soit contester être l’auteur de l’infraction et déclarer ne pas connaitre l’identité du conducteur. Dans ce dernier cas, l’entreprise paye l’amende et tout le monde échappe au retrait de point sur le permis.

On nage en plein délire. Le salarié laisse sa responsabilité de conducteur à la porte de l’entreprise, se moque des limitations de vitesse pendant les heures de travail et devrait miraculeusement retrouver le respect du code de la route en rentrant chez lui. Quant au cadre supérieur, titulaire d’un véhicule de fonction, il bénéficie, de fait, d’une totale impunité ! De plus, ce système place le chef d’entreprise devant un dilemme détestable : passer pour le salaud qui dénonce ses employés ou l’inconscient qui protège des délinquants routiers ou laisse ses salariés risquer leur vie.

Il faut sortir de l’hypocrisie et instaurer pour l’entreprise l’obligation de faire connaître qui conduit chaque jour les véhicules de la société. Ceux qui protestent aujourd’hui contre la généralisation de la délation, se rendent coupables d’une véritable inversion des valeurs. Le code de la route et les radars ne sont là pour étrangler le bon peuple mais pour sauver des vies ; la baisse du nombre des victimes sur les dix dernières années l’a amplement démontré. Pour que le nombre de morts continue de baisser, les employeurs ont un rôle immense à jouer en termes de rigueur et de prévention. Que les entreprises se posent enfin la vraie question : faut-il fermer les yeux pour sauver le permis de son employé ou les ouvrir pour éviter que son salarié perde sa vie ou tue des innocents ?

Share
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Please enter the CAPTCHA text

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>